Maladies cardiovasculaires : Les aliments qui protègent le cœur

  • Views 2191
  • Likes
  • Rat­ing 12345

Maladies cardiovasculaires : Les aliments qui protègent le cœur

L’organisme subit quo­ti­di­en­nement des attaques qui finis­sent par épuis­er le sys­tème car­dio­vas­cu­laire. Voici les ali­ments qui aident à pro­téger son cœur.
— L’huile d’olive est un puis­sant mélange d’antioxydants qui dimin­u­ent le mau­vais cholestérol LDL, tout en gar­dant intact le niveau de cholestérol HDL.
— Les tomates et la pâte de tomates sont rem­plies de vit­a­mines et de lycopène, un antioxy­dant qui a des effets béné­fiques pour le cœur.
— Les pommes con­ti­en­nent de la quer­cé­tine, un com­posé chim­ique anti-inflam­ma­toire qui peut aider à prévenir les cail­lots san­guins.

Les aman­des
Plusieurs études clin­iques démon­trent que la teneur en phy­tostérols des aman­des fait dimin­uer la con­cen­tra­tion de «mau­vais» cholestérol (LDL) dans l’organisme. Une hyper­c­holestérolémie peut entraîn­er des trou­bles car­diaques car le «mau­vais» cholestérol, après avoir appro­vi­sion­né les organes, se dépose dans les artères et, en cas de sur­plus, risque de les bouch­er. Selon des don­nées épidémi­ologiques, une con­som­ma­tion quo­ti­di­enne de 30 g d’amandes soit 25 aman­des réduirait le risque de mal­adies car­dio­vas­cu­laires de 45%. La vit­a­mine E con­tenue dans l’amande aiderait égale­ment à lut­ter con­tre les mal­adies car­dio­vas­cu­laires en empêchant la for­ma­tion de cail­lots dans le sang.

La cerise 
Grâce à sa teneur en antho­cya­nines, la cerise fait par­tie des fruits les plus antioxy­dants. Les antho­cya­nines sont des com­posés phéno­liques qui agis­sent comme des pig­ments et don­nent aux ceris­es leur couleur rouge. Ils ont aus­si la capac­ité de neu­tralis­er les rad­i­caux libres, des com­posés qui endom­ma­gent les cel­lules de l’organisme et qui seraient respon­s­ables de l’athérosclérose c’est-à-dire la présence d’une plaque sur la paroi des artères qui gêne ou bloque la cir­cu­la­tion du sang et qui peut provo­quer, à terme, des trou­bles car­dio­vas­cu­laires.

Les pois chich­es
En plus de favoris­er la satiété et d’être peu caloriques, les pois chich­es seraient un bon allié pour les per­son­nes souf­frant de dia­bète. Celui-ci aug­menterait de 2 à 4 fois le risque de souf­frir d’une mal­adie car­dio­vas­cu­laire. Le pois chiche pos­sède une charge gly­cémique faible qui est une méth­ode de cal­cul prenant en compte la quan­tité des glu­cides mais aus­si leur qual­ité. Un taux de gly­cémie (taux de sucre dans le sang) trop élevé aug­mente le risque d’infarctus ou d’AVC en obstru­ant les vais­seaux san­guins.
Les pois chich­es pos­sè­dent des pro­priétés antioxy­dantes grâce à leur teneur en man­ganèse et en cuiv­re, des nutri­ments qui aident à réduire l’effet des rad­i­caux libres dans le proces­sus d’oxydation des cel­lules de l’organisme.

Thé vert
On a observé lors d’études récentes que les per­son­nes qui buvaient au moins deux tass­es (env­i­ron 500 ml) de thé vert par jour couraient 16% moins de risque de mourir d’une mal­adie car­dio­vas­cu­laire que celles qui en buvaient moins. Cet effet était par­ti­c­ulière­ment pronon­cé chez les femmes : le taux de mor­tal­ité avait bais­sé de 12% chez les hommes, mais de 23% chez les femmes ; chez elles, l’effet pro­tecteur est donc presque deux fois plus élevé.

Le maque­reau
La teneur en omé­ga-3 du maque­reau fait de lui un véri­ta­ble allié pour la san­té car­dio­vas­cu­laire. Plusieurs études ont démon­tré que la con­som­ma­tion d’acides gras omé­ga-3 réduit le risque de souf­frir de mal­adies car­dio­vas­cu­laires.
Ces acides gras, en agis­sant sur l’élasticité des vais­seaux, la ten­sion artérielle et en ayant des pro­priétés anti-inflam­ma­toires, per­me­t­tent de lut­ter con­tre la for­ma­tion de cail­lots san­guins. Le maque­reau a des ver­tus antioxy­dantes car il est riche en séléni­um.
Ce minéral prévient la for­ma­tion de rad­i­caux libres dans l’organisme. L’excès de rad­i­caux libres con­tribue à l’apparition de mal­adies car­dio­vas­cu­laires car ils détéri­orent notam­ment les glob­ules rouges.

Source : lesoirdalgerie.com


One thought on “Maladies cardiovasculaires : Les aliments qui protègent le cœur

Laisser un commentaire