La prévention des maladies cardiovasculaires avec un régime méditerranéen

Le régime méditerranéen traditionnel se caractérise par une forte consommation d’huile d’olive, de fruits, de légumes et céréales, une consommation modérée de poissons et de volailles, une faible consommation de produits laitiers, de viandes rouges, viandes transformées, et des sucreries et du vin avec modération consommé avec les repas.

Régime méditerranéen

D’après des études le régime méditerranéen a toujours été bénéfique en ce qui concerne les risques cardiovasculaires. Une revue a classé le régime méditerranéen comme le modèle alimentaire le plus susceptible de fournir une protection contre la maladie coronarienne (maladie du cœur.)

De petits essais cliniques ont mis en évidence les mécanismes biologiques possibles pour expliquer les effets bénéfiques de ce mode d’alimentation.

Les chercheurs ont conçu un essai (Essai randomisé contrôlé, ERC) pour tester l’efficacité de deux régimes méditerranéens : un complété avec de l’huile d’olive extra-vierge et un autre complété avec des noix, par rapport à un régime de contrôle (conseils sur une alimentation faible en gras), sur la prévention cardiovasculaire.

Les aliments complémentaires utilisés dans l’essai, y compris l’huile d’olive extra vierge, les noix, les amandes et les noisettes venaient d’Espagne.

La sélection des participants

Les participants admissibles étaient des hommes (de 55 à 80 ans) et des femmes (de 60 à 80 ans) sans maladie cardio-vasculaire lors de l’inscription, qui avaient soit des diabètes de type 2 (diabète sucré) ou au moins trois des principaux facteurs de risque suivants: tabagisme, hypertension , des niveaux élevés de cholestérol des lipoprotéines de basse densité, de faibles niveaux de cholestérol des lipoprotéines de haute densité, le surpoids ou l’obésité ou des antécédents familiaux de maladie cardiaque coronaire prématurée.

La taille de l’échantillon était de 7447 participants, avec l’hypothèse d’une période de 6 ans de suivi. D’octobre 2003 à Juin 2009, un total 7447 ont été assignés au hasard à l’un des trois groupes d’étude.

À compter du 1er Octobre 2003, les participants étaient affectés au hasard dans l’un des trois groupes d’intervention alimentaires : un régime méditerranéen complété avec de l’huile d’olive extra vierge, un régime méditerranéen complété avec des noix, ou un contrôle alimentaire.

Interventions et Mesures

Les participants des deux groupes des régimes méditerranéens ont reçu soit de l’huile d’olive extra-vierge (environ 1 litre par semaine) ou 30 g de noix mélangées par jour (15 g de noix, 7,5 g de noisettes et 7,5 g d’amandes). Aucune restriction calorique total a été informée, ni l’activité physique a été promue.

Pour tous les participants, les diététiciens ont initié des sessions de formation sur les régimes alimentaires qu’ils devaient suivre à la visite initiale et ensuite tous les trimestres. À chaque séance, les diététiciens  évaluaient le respect des régimes et donnaient des conseils personnalisés aux participants.

Résultats

Dans cette étude, contrairement à un régime de contrôle (conseils sur une alimentation faible en gras) un régime méditerranéen avec énergie illimitée complété avec soit de l’huile d’olive extra-vierge ou des noix a entraîné une réduction du risque absolu d’environ 3 événements cardiovasculaires majeurs pour 1000 personnes-années, soit une réduction d’environ 30% du risque relatif, chez les personnes à haut risque qui étaient initialement indemnes de la maladie cardiovasculaire. Ces résultats confirment les bienfaits des deux régimes méditerranéens pour la réduction du risque cardiovasculaire. Ils sont particulièrement pertinents étant donné les défis de la réalisation et le maintien de la perte de poids.

Les résultats de l’étude pourraient expliquer, en partie, la baisse de la mortalité cardio-vasculaire dans les pays méditerranéens.

Le risque d’AVC a été réduit de manière significative dans les deux groupes des régimes méditerranéens.

Les chercheurs ont trouvé que l’huile d’olive extra-vierge et les noix étaient probablement responsables de la plupart des avantages observés des régimes méditerranéens.

Conclusion

En conclusion, dans cette étude de prévention primaire, les chercheurs ont observé qu’un régime méditerranéen à énergie illimitée, complétée avec de l’huile d’olive extra-vierge ou des noix, a entraîné une réduction substantielle du risque d’événements cardiovasculaires majeurs chez les personnes à haut risque. Les résultats confirment les bienfaits du régime méditerranéen pour la prévention primaire des maladies cardiovasculaires.

Source : The New England Journal of Medicine

Naima Boussaa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.