Sfenj ou lakhfaf ( Beignets kabyles)

Sfenj ou lakhfaf ( Beignets kabyles)

Temps de pré­pa­ra­tion : 30 min
Temps de cuis­son : 30 min
Temps de repos : 60 min

Ingré­di­ents : 

  • 1 kg de semoule fine,
  • 3 c-à-c de lev­ure du boulanger,
  • 1 c à soupe de sel,
  • De l’huile pour la fri­t­ure

Pré­pa­ra­tion : 

  • Tamiser la semoule dans une ter­rine.
  • Met­tre la lev­ure et le sel au cen­tre, délay­er avec un demi verre d’eau tiède. Ajouter un verre d’eau tiède et mélanger.( il faut obtenir une pâte ni trop dure ni trop sou­ple).
  • Arroser petit à petit la pâte d’eau tiède en la tra­vail­lant jusqu’à ce qu’elle devi­enne assez ferme. Pétrir cette pâte pen­dant 20 à 25 min­utes env­i­ron.
  • Asperg­er encore légère­ment d’eau, pétrir en aérant la pâte en la soule­vant avec les deux mains puis la repos­er énergique­ment dans la ter­rine.
  • Con­tin­uer à pétrir et à asperg­er de temps à autre la pâte avec de l’eau jusqu’à ce qu’elle devi­enne très molle et élas­tique. Elle doit se détach­er facile­ment des doigts.
  • Cou­vrir et laiss­er la pâte lever (dans un endroit tiède pen­dant 1 heure environ).Il faut qu’elle dou­ble de vol­ume.
  • Lorsque la pâte aura dou­blé de vol­ume, faire chauf­fer l’huile de fri­t­ure dans une poêle assez pro­fonde de préférence.
  • For­mer avec les mains mouil­lées (ou avec de l’huile), des petites boules de pâte de la grosseur d’une man­darine env­i­ron.
  • A l’aide des doigts, faire tra­vailler la pâte au milieu de la boule et l’étirer de tous les côtés pour for­mer un rec­tan­gle (Bejaïa) ou un rond (Tizi Ouzou).
  • Plonger la pâte dans l’huile frémis­sante. Laiss­er cuire, retourn­er pour dor­er les 2 côtés.
  • Retir­er le beignet de la fri­t­ure et égout­ter. Con­tin­uer à for­mer des beignets et les plonger au fur et à mesure dans l’huile. Et tou­jours bien égout­ter.
  • Servir chaud ou tiède avec de la con­fi­ture et un bon petit café, c’est déli­cieux!!!.

Lsfenj est une spé­cial­ité kabyle, présent à toutes les heureuses occa­sions (mariage, fête religieuse, remise de Diplôme, etc.). Il est sym­bole de joie.
Lakhfaf ou bien sfenj sont de légers beignets a base de pâte à pain très molle et spongieuse cuits dans un bain d’huile chaud, ils se dégus­tent autour d’un bon café trem­pés dans du miel ou sim­ple­ment nature.


Laisser un commentaire