Diabète : les boissons light pointées du doigt

Consommer des boissons light augmenterait davantage le risque de diabète que la consommation de boissons sucrées.

Boissons light

Méfiez-vous du light. Selon une étude menée par l’Institut national français de la santé et de la recherche médical (Inserm) et publiée ce jeudi, les boissons light favoriseraient plus le diabète que les boissons sucrées.

Les boissons light favorisent davantage le diabète que les boissons sucrées

Selon l’Inserm, plus de 3 millions de personnes sont touchées par le diabète en France, dont 90 % par un diabète de type 2. Si les scientifiques savent depuis plusieurs années que les boissons sucrées augmentent le risque d’obésité et celui de diabète de type 2, les études concernant la relation entre diabète et boissons lights sont plus rares. Aujourd’hui, L’Inserm balaie les idées reçues : le light n’est pas forcément une bonne option.

66 188 femmes ont été suivies pendant 14 ans pour mener à bien cette enquête.

Premier constat : les témoins adeptes des boissons light présentent une consommation plus importante (2,8 verres par semaine) que ceux qui boivent des boissons sucrées « normales » (1,6 verres par semaine).

Deuxième constat : à quantité égale consommée, le risque de diabète est plus important chez les femmes buvant du light que chez les autres. Il est 15 % supérieur pour une consommation de 0,5 litre par semaine et plus de deux fois plus important (59 %) pour une consommation de 1,5 litre par semaine.

L’aspartame présent dans les boissons light augmenterait le taux d’insuline

Pourquoi le light favorise-t-il le diabète ? Selon l’Inserm, les femmes qui consomment des boissons light sont souvent plus attirées par le sucre que les autres. Les chercheurs mettent également en cause l’aspartame, souvent utilisé dans ces boissons. Il engendrerait une augmentation de la glycémie et donc du taux d’insuline.

Bonne nouvelle, en revanche, pour les amateurs de jus de fruit 100 % pressés. L’Inserm n’a établi aucun lien entre le diabète et leur consommation.

VIDÉO – Le délit du light par Guy Fagherazzi (© Inserm) :

Source : reponseatout.com

Naima Boussaa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.