Sucre, glucose et rides

  • Views 1710
  • Likes
  • Rat­ing 12345

Sucre, glucose et rides

La gly­ca­tion à l’origine de l’apparition des rides ?
Prenons l’exemple du tis­su cutané. Au niveau du derme, de pro­fonds change­ments s’opèrent, le glu­cose se fixe autour des fibres de col­lagène et d’élastine, la gly­ca­tion mod­i­fie les pro­priétés de ces pro­téines, les ren­dant plus résis­tantes à la pro­téol­yse, empêchant leur renou­velle­ment.
La sub­stance sous-cutanée qui sou­tient le derme perd alors en élas­tic­ité et tonic­ité. La gly­ca­tion appa­raît donc bien comme un fac­teur de vieil­lisse­ment du tis­su cutané.

Ne con­fon­dons pas sucre (sac­cha­rose) et glu­cose 
— Le sucre, c’est le sac­cha­rose, com­posé de glu­cose et fruc­tose ; le sac­cha­rose est présent dans les fruits et légumes ou extrait de la canne et de la bet­ter­ave à sucre.
— Le glu­cose présent dans le sang (gly­cémie) provient certes du sucre présent dans les ali­ments (pour 1/4 env­i­ron), mais aus­si et surtout de tous les autres glu­cides (3/4 au moins), c’est-à-dire les autres sucres (lac­tose, fruc­tose,…), les dex­trines et l’amidon.
— La gly­ca­tion des pro­téines résulte d’une réac­tion entre le glu­cose et les pro­téines, glu­cose provenant de la diges­tion de l’ensemble des glu­cides et pas exclu­sive­ment du sac­cha­rose. Ain­si, affirmer que le sucre provoque l’apparition des rides, c’est accepter d’utiliser un rac­cour­ci «con­som­ma­tion de sucre (sac­cha­rose) = gly­ca­tion = rides» erroné.

Source : lesoirdalgerie.com


Laisser un commentaire